Aller au menu Aller au contenu
La planète vous appartient
Informatique et Mathématiques appliquées
La planète vous appartient

> International > Partir à l'étranger

Volontariat international à Pékin

Mis à jour le 16 mai 2006
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Mon semestre d'échange à HKUST (Hong Kong) - une expérience exceptionnelle - m'a donné l'envie de repartir en Asie.

Thanh Ha NGO à PékinMes motivations C'est bien sûr mon semestre d'échange à HKUST (Hong Kong) - une expérience exceptionnelle - qui m'a donné l'envie de repartir en Asie. Bien que Pékin soit très différente de Hong Kong, je suis agréablement surprise par cette ville qui se modernise très vite. Je m'y suis très vite adaptée. Pékin est une ville également très riche culturellement et où il est facile de s'expatrier pendant un an. Les programmes de 3e année à l'eacute;tranger sont véritablement des tremplins pour des carrières à l'étranger. Mon poste
  • Actuellement, nous sommes quatre VI au service scientifique, chacun dans un domaine particulier (Biologie/Agronomie, Informatique, Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication, Physique/Chimie).
  • Je m'occupe entre autres de la veille technologique en Chine (recherche et rédaction des brèves et rapports sur les dernières avancées scientifiques et technologiques de la Chine), du dossier STIC, des coopérations avec les institutions chinoises, des dossiers de bourses doctorales en alternance... et je suis en particulier l'assistante du conseiller scientifique. Le service scientifique de l'Ambassade en Chine est très actif depuis 3 ans.
  • Actuellement, c'est l'année de la France en Chine (2004/2005), deuxième volet des années croisées France-Chine. L'Ambassade est donc en effervescence depuis de nombreuses semaines et elle l'a été plus particulièrement pendant le séjour du Président de la République en Chine. J'ai la chance d'effectuer mon VI pendant cette année exceptionnelle qui m'a permis de participer à l'organisation des évènements et surtout de rencontrer des PDG de grands groupes français très intéressés par la Chine.
Démarches pour postuler à un VI
  • Sur le site web : www.civiweb.com où sont recensées toutes les offres de VI constamment remises à jour, il faut s'inscrire en ligne pour y accéder (cela prend 10 min environ). Actuellement il y a 45247 CV en ligne pour 4464 VI déjà en poste, 287 offres, soit une très forte demande pour peu d'offres.
  • J'ai répondu à une offre diffusée sur le site pour être chargée de mission scientifique à l'Ambassade de France en Chine en envoyant lettre de motivation et CV. Les critères de sélection étaient un diplôme d'ingénieur, un anglais courant et une bonne connaissance de la langue chinoise. Il faut répondre très rapidement car il y a à peu près 5 à 7 candidatures retenues pour une vingtaine de CV reçus.
  • Deux à trois semaines plus tard, j'apprends que ma candidature a été retenue pour le poste. J'ai passé l'entretien d'embauche au Ministère des Affaires étrangères et j'ai su le jour même que mon profil correspondait. L'agent du Ministère a transmis ensuite mon dossier au conseiller scientifique de l'Ambassade afin qu'il donne son accord.
  • Ce qui a été déterminant pour ma sélection a été ma connaissance du chinois et bien sûr mon semestre d'échange que j'ai effectué à Hong Kong au cours de ma 3e année. En effet, ils vont choisir des candidats qui seront capables de s'adapter au pays et donc qui ont une connaissance de la langue, de la culture et de la vie. La plupart des VI qui sont en Chine actuellement avaient tous déjà réalisé un séjour en Chine ou en Asie auparavant pour un stage ou des cours.
Avant le départ
  • Il faut renvoyer rapidement tous les éléments demandés par le Ministère afin qu'ils établissent le passeport de service et le visa. Pour la Chine, le visa de service est très long à obtenir et demande de nombreux aller-retours au Consulat de Chine.
  • Une visite médicale pour mettre à jour ses vaccins.
  • L'ouverture d'un compte en banque en France pour les virements d'argent. La paie s'effectue uniquement sur un compte français.
Conditions
  • Le billet d'avion A/R et les frais de fret à hauteur de 150 kg sont pris en charge par le Ministère.
  • Le salaire du VI dépend du pays. Pour la Chine, il est très supérieur à la moyenne nationale, ce qui permet de vivre très correctement. On cotise pour la retraite, on dispose d'une couverture sociale et on ne paie pas d'impôt.
  • Il s'agit d'un contrat de 1 an renouvelable une seule fois pour une durée totale de 2 ans maximum.
  • Le grand problème est le logement qu'il faut chercher par soi-même et qui n'est pas pris en charge. Heureusement, on trouve rapidement un logement à Pékin.
Thanh Ha NGO Telecom Promo 2004 Chargée de mission scientifique à l'Ambassade de France à Pékin Volontaire Internationale du 01/09/04 au 01/09/05 Email : thanhha_ngo@yahoo.fr
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 16 mai 2006

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes