Aller au menu Aller au contenu
Chercher, innover, créer
Informatique et Mathématiques appliquées
Chercher, innover, créer

> Recherche > FabLab

FabLab : Élève ingénieur-e, passez de l’idée au concept !

FabLab Ensimag (E310)

 

logoCette FabLab est destinée aux étudiants de l'Ensimag pour réaliser des projets innovants. L'objectif de ces projets est de créer des "objets" (embarquant de l'informatique) répondant à des besoins concrets. Il n'y a pas de champ d'application imposé pour ces objets : ils peuvent aller d'équipements pour des médecins travaillant sur le terrain (e.g. "médecins sans frontières"), à des équipements "intelligents" pour cyclistes, en passant par des objets pour la domotique (e.g. objets permettant de rendre un bâtiment "intelligent"). Ces projets combinent réalisation informatique et "matérielle".



Projet FabLab - 4MMFLAB (3 ECTS).

L'objectif de ces projets est de créer des "objets" (embarquant de l'informatique) répondant à des besoins concrets et utilisant un Fablab. Il n'y a pas de champ d'application imposé pour ces objets : ils peuvent aller d'équipements pour des médecins travaillant sur le terrain (e.g. "médecins sans frontières"), à des équipements "intelligents" pour cyclistes, en passant par des objets pour la domotique (e.g. objets permettant de rendre un bâtiment "intelligent"). Ces projets combinent réalisation informatique et "matérielle". Les équipes sont constituées d'environ 4 élèves.

✉ Contact : Sébastien VIARDOT
Cliquez ici pour voir les projets passés

Fablab FabMSTIC

 

fabmsticLe FabMSTIC est le premier fablab universitaire significatif du campus Saint Martin d’Herès de l’Université de Grenoble. L’atelier est une plateforme du Laboratoire Informatique de Grenoble (LIG). Dès sa création, la plateforme a été pensée pour s’ouvrir à l’ensemble de la communauté universitaire et faciliter les projets multidisciplinaires.
Il accueille des étudiants et des enseignants des différentes composantes et écoles d’ingénieurs de la Communauté Université Grenoble Alpes (Ensimag, Polytech, Phelma, UFR IM2AG, ENSAG …), des chercheurs et des doctorants de différents laboratoires (LIG, TIMC-IMAG, Gipsa, …) , des étudiants entrepreneurs (Pépite Osez) et toute personne voulant travailler sur des projets technologiques innovants.
Le FabMSTIC se veut un lieu d’échanges où l’ensemble de ses utilisateurs peuvent se rencontrer, discuter et travailler ensemble sur des projets communs.




✉ Contact : fabmstic@univ-grenoble-alpes.fr
Lien vers le site web : FabLab MSTIC

Exemple : le mur interactif

Ce projet s'inscrit dans le cadre plus général d'un projet appelé “Amiqual4Home” qui vise à soutenir la recherche et innovation dans le domaine d’habitat intelligent ou habitat connecté. Amiqual4Home dispose d’une plateforme d’expérimentation sous forme d’un appartement instrumenté, lequel est utilisé pour des expérimentations mettant en ouvre des nouvelles technologies dans un contexte d’habitat. Exemple des capteurs et actionneurs disponibles dans l’appartement : localisation 3D, capteur de mouvement, luminosité, qualité de l’air, température, reconnaissance de la parole, compteurs électriques, compteurs d’eau.
L’objectif de ce projet est d’enrichir l’environnement de l’appartement d’Amiqual4Home avec un mur interactif. Les étudiants développerons un mur interactif intégré dans l’environnement informatique de l’appartement d’Amiqual4Home. Il permettra de contrôler divers actionneurs existants, tels que les multimédia, les lumières ou les stores. Le dispositif sera composé des panneaux décoratifs équipés des capteurs capacitif et piézoélectriques. La conception des panneaux sera réalisé par un désigner en parallèle de votre travail.

Exemple : RobAIR le roi du Maker-faire

Un enfant hospitalisé fait face à de lourdes épreuves: en plus de devoir lutter contre un handicap ou une maladie, il perd le contactRobAir physique avec les membres de sa classe, ce qui a de lourdes conséquences sociales. Non seulement cela complique grandement le suivi de sa scolarité, particulièrement s’il doit régulièrement s’absenter pendant de longues périodes, mais surtout il perd le lien avec ses camarades et donc risque de se replier sur lui-même. Un avatar, tel un robot de présence qui se rendrait en cours à la place de l’élève, pourrait résoudre ces problèmes, sous réserve que son interface soit adaptée à l’élève (compétences et handicap(s)) et que la classe “joue le jeu”. Pour répondre au premier point, il faut que la navigation du robot soit la plus intuitive possible. Ainsi, le robot doit pouvoir se muer de manière quasi-autonome au sein de l’établissement. Il sera donc appelé à éviter de nombreux obstacles. A ce sujet, il est impératif que le robot distingue les humains des autres obstacles afin d’adapter un comportement respectueux de leur intimité. Ceci nous amène au second point, où les élèves accepteront plus facilement un robot “respectueux”, mais également avec un design adapté.Aussi, dans le cadre du projet de “salle de classe intelligente” initié à la demande de l’éducation nationale, et grâce à des financements FEDER, il a été décidé de développer un robot de téléprésence pour éviter la désocialisation des enfants handicapés, et leur permettre de rester en contact avec le milieu éducatif ainsi qu’avec les autres élèves.

mise à jour le 19 février 2020

Université Grenoble Alpes