Aller au menu Aller au contenu
La généraliste du numérique
Informatique et Mathématiques appliquées
La généraliste du numérique

> L'école

IBM partenaire de Grenoble INP-Ensimag.

Publié le 23 juillet 2018
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
23 juillet 2018

IBM, acteur majeur dans les projets de transformation numérique des entreprises, travaille avec l’Ensimag pour permettre aux élèves-ingénieurs de l’Ensimag d'avoir accès aux calculateurs du futur.

 Le cryostat du circuit quantique à 50 qubits. © IBM

Le cryostat du circuit quantique à 50 qubits. © IBM

IBM, acteur majeur dans les projets de transformation numérique des entreprises, travaille avec l’Ensimag pour permettre aux élèves-ingénieurs de l’Ensimag d'avoir accès à différentes ressources dont en particulier les technologies les plus en pointe telles que :

IBM Power9-AI, le serveur optimisé pour des calculs en intelligence artificielle et qui est le nœud de base de l’ordinateur le plus puissant de la planète, Summit, en tête du classement TOP500 en juin 2018.
 

Il garantit des performances sans précédent pour les applications d'analyse, de calcul haute performance et d'intelligence artificielle (IA) d'aujourd'hui. Désormais, les entreprises peuvent déployer des applications à usage intensif de données, comme les infrastructures d'apprentissage en profondeur (ou Deep Learning) et les bases de données accélérées.
IBM® Power Systems™ Accelerated Compute Server
IBM® Power Systems™ Accelerated Compute Server



l'ordinateur quantique d’IBM annoncé avec 50 qubits pour 2019 .

Les Qubits sont les unités de base de l'informatique quantique pour stocker l’information. Contrairement aux ordinateurs traditionnels qui stockent l’information dans des bits dont la valeur est soit 0 soit 1, les qubits peuvent être une combinaison de 0 et 1 en même temps. C'est cette capacité des photons à exister dans plusieurs états à tout moment qui permet au calcul quantique d'effectuer des opérations beaucoup plus rapidement que les machines conventionnelles.
Le système 50 qubits d’IBM, extension naturelle de l'architecture 20 qubits, est maintenu à des températures cryogéniques (environ 15 mK). Dans ces deux systèmes, les chercheurs ont pu préserver l'état quantique pendant 90 microsecondes. En dépit d'une période de temps extrêmement courte, il s'agit d'un nouveau record pour l'industrie, car les autres systèmes quantiques développés jusqu'à présent ont des capacités relativement limitées. IBM développe une pile logicielle pour programmer cet ordinateur quantique : QISKIT compile le langage d’assemblage OpenQASM en signaux d’impulsion micro-ondes pour les qubits et a une interface permettant la programmation dans des langages de haut niveau, comme Python. Au dessus de QISKIT, la librairie ACQUA – Algorithms and Circuits for QUantum Applications- permet à un programme s’exécutant sur un ordinateur classique de sous traiter, via internet, des opérations complexes à l’ordinateur quantique .

Le cryostat du circuit quantique à 50 qubits. © IBM
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Florane Morat

mise à jour le 26 juillet 2018

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes