Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
La planète vous appartient
Informatique et Mathématiques appliquées
La planète vous appartient

Échange et stage de deuxième année à Concepción, Chili

Mis à jour le 27 mai 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Concepción est une « petite » ville au sud de Santiago, la capitale. « Petite » parce qu'on y trouve ni métro ni tram, pas beaucoup de ciné et peu de groupes internationaux y viennent en concert (mais il y en a quand même). Mais c'est aussi une grande ville sachant que c'est la troisième plus importante du Chili.

img5.jpg

img5.jpg

Cette vague description de la ville peut suffire à comprendre que le Chili est un pays d'extrême et de contradiction.
Bande de terre de 4300km bordée d'océan et de montagnes, de désert et de glaciers.


Familles vivant au plus profond de la cordillère des Andes ayant l'électricité la nuit grâce à un générateur mais possédant télévision et ordinateur quand même.
C'est dans cet univers que j'ai vécu pendant 8 mois. Il est difficile de faire comprendre l'immensité des apports de cette expérience.
J'ai pris du recul sur ma carrière professionnelle, défini mon projet professionnel, appris un autre mode de vie, fais des rencontres inoubliables. J'ai mangé des huîtres énormes, grimpé en haut d'un volcan, me suis baignée dans des eaux à 40 degrés en plein air quand il neigeait, j'ai vibré avec des milliers de chiliens et d'étrangers lors du feu d'artifice de nouvel an à Valparaíso, ...

Au delà des apports de connaissances scientifiques et linguistiques, je me suis également enrichie culturellement. J'ai appris à connaître l'Amérique latine, j'ai appris à me connaître aussi.
Ca me donne envie de continuer ...

Une nuit, peu avant de quitter le Chili, un de mes colocataires et amis chiliens m'a demandé ce qu'était pour moi l'identité du Chili, ce qui me faisait sentir française aussi. En repensant à cette question, je me suis rendue compte que je me sentais chilienne aussi, après tout ce temps passé entourée de chiliens et vivant comme eux.  J'ai vraiment aimé cette expérience, moi qui n'étais jamais vraiment allée dans un pays étranger, je ne pensais pas que ça allait être si enrichissant.

Émilie NEVEU
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Patrice Uvietta

mise à jour le 27 mai 2014

Pour en savoir plus

Tous les détails
sur le site des
relations
internationales
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus