Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
La généraliste du numérique
Informatique et Mathématiques appliquées
La généraliste du numérique

Franck BITARD, Ensimag 2014

Trading Algorithmique chez Morgan Stanley

Mis à jour le 23 février 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Des bancs de l’école aux trading floors londoniens

franck bitard.png

franck bitard.png

Je voulais faire des maths …

Sorti de prépa, mon intérêt s’est immédiatement porté sur l’Ensimag pour sa composante mathématiques appliquées. Je m’étais en effet découvert une passion pour les maths et entendais bien continuer dans cette direction. Toutefois, au fil de ma scolarité et des discussions avec différents acteurs financiers, je me suis rendu compte que le trading dit « algorithmique » devenait d’autant plus d’actualité que la société dans son ensemble se numérisait.

… et j’ai atterris en finance

Le trading algorithmique au sein d’une banque d’investissement – par opposition au trading systématique opéré par les hedge funds – consiste en la conception et l’exécution de stratégies permettant de rationaliser les transactions financières dans le but de fournir au client de meilleures conditions d’exécution sur le marché. Cela implique de nombreuses optimisations, qu’elles soient logicielles ou matérielles, en vue d’obtenir un avantage compétitif en termes de temps d’exécution, ainsi que la mise en place de techniques quantitatives complexes.

La composante mathématique dans ce domaine n’est pas aussi importante que je l’espérais pour mon premier emploi mais je dois dire que je me suis trouvé fasciné par le développement de systèmes haute performance où les considérations temporelles peuvent aller jusqu’à l’économie de quelques nanosecondes dans l’exécution de composants critiques.

… où j’utilise tout, y compris mes compétences en info.

De plus, un large spectre des compétences acquises à l’Ensimag est balayé, de l’architecture des ordinateurs à la microstructure des marchés financiers en passant par les statistiques, les réseaux de communication et la programmation orientée objet. Il est évident qu’au sein d’une équipe de trading  algorithmique, chaque membre possède sa spécialité mais les exigences sont telles que chacun se doit de connaître et comprendre les problématiques entourant sa zone de compétence.

Ainsi, mes connaissances transverses issues de mon parcours m’ont permis d’être d’autant plus crédible que je suis capable de comprendre et problématiser les interrogations d’un trader, d’un stratégiste ou encore d’un développeur. Et de manière conséquente, cela m’a valu de gagner bien plus rapidement en responsabilités.

Bravo à la triple compétence !

 

Pour finir, je dirais que le réel atout de la formation Ensimag est la pluridisciplinarité et en particulier la triple compétence informatique, mathématiques appliquées et finance quantitative pour ce qui est de la filière ingénierie financière. Si le sujet vous intéresse, vous trouverez mes coordonnées dans l’annuaire des anciens de l’Ensimag. N’hésitez pas à me poser des questions et je tâcherai de prendre du temps pour vous répondre.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Florane Morat

mise à jour le 23 février 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus