Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
La planète vous appartient
Informatique et Mathématiques appliquées
La planète vous appartient

De Barcelone au double diplôme à l'ENSIMAG

Mis à jour le 27 mai 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

C'est peut être mes origines, né en Argentine de grands parents polonais et ayant vécu à Barcelone depuis mes 6 ans...

img3.jpg

img3.jpg

Les choix d'un double diplôme
C'est peut être mes origines, né en Argentine de grands parents polonais et ayant vécu à Barcelone depuis mes 6 ans, qui m'ont fait découvrir le plaisir de connaître d'autres villes, d'autres cultures, de rencontrer de nouvelles personnes et de partir toujours à la recherche de nouvelles aventures. Depuis le début de mes études d'ingénieur à la Faculté d'Informatique de Barcelone je voulais partir à l'étranger. Et le moment est arrivé fin août 2002 quand je suis arrivé à Grenoble.
Mais l'aventure avait commencé 6 mois avant ! Choisir où aller, apprendre la langue, chercher où habiter, comment y aller et une longue liste de choses.

La décision
La possibilité de partir à l'étranger était cool, mais finir par avoir un diplôme de plus c'était super ! Au départ c'était juste l'envie de faire un double diplôme ; avec le temps,  j'ai compris l'importance des profils internationaux avec double diplôme dans le monde de l'entreprise. Mon université en Espagne (UPG - Université Polytechnique de Catalogne) fait partie du réseau Cluster comme l'INPG, des accords de double diplôme sont signés entre ses membres, donc j'avais le choix.

Les raisons de choisir Grenoble et l'Ensimag sont diverses et elles ont eu la même importance dans la décision. 

  • La raison économique avait son poids, la France est le pays avec un coût de vie similaire à l'Espagne. En plus une partie des aides aux étudiants sont valables aussi pour les étrangers, comme par exemple la CAF (aide au logement). L'Angleterre, la Suède ou la Suisse étaient hors budget. 
  • La langue jouait son rôle,  j'avais déjà l'anglais, donc je voulais apprendre une autre langue : le français avait ma préférence. 
  • Surtout je voulais faire quelque chose de différent, de nouveau : être le premier double diplôme FIB - ENSIMAG est tout un défi. 
  • Et finalement les montagnes... Les Alpes en fond tout les jours... Incroyable ! Ma décision était prise.

C'est seulement après quelques mois que j'ai appris l'importance de l'Ensimag en France et à l'international, une bonne surprise qui me confortait dans mon choix.


Grenoble, l'Ensimag, la vie...
Une telle aventure a ses difficultés, elles ont été diverses et il y a eu des moments vraiment durs, surtout au début, mais il faut savoir que c'est très formateur, une expérience unique, très enrichissante et gratifiante.

Dans l'aspect académique, j'ai dû refaire des cours que j'avais déjà suivis à Barcelone, mais j'ai aussi appris de nouvelles choses, dans un autre système académique et j'ai eu la chance de le faire dans une ambiance très internationale avec des étudiants venus de tout le monde. L'accueil du service international de l'INPG et spécialement de l'Ensimag a été exceptionnel et a facilité l'adaptation. Et quoi dire de la promotion 2004... Merci à toutes et tous pour cette expérience merveilleuse.  

Grenoble est une ville à taille humaine qui bouge, avec un esprit d'aventure important qui fait que la ville évolue avec le temps, surtout dans les nouvelles technologies, un petit Sillicon Valley en Europe. D'un autre côté, les Alpes font que l'offre de sport de montagne est énorme. Et finalement sa proximité avec beaucoup de pays (Suisse, Italie...) fait que Grenoble est une ville internationale. Et international est le groupe d'ami(e)s que j'ai fait et avec qui je suis toujours en contact.

Et après ?
Encore des choix à faire, je pouvais rester à Grenoble, rentrer en Espagne ou partir ailleurs. Finalement je suis resté en France, à Paris. Aujourd'hui je travaille dans les nouvelles technologies internet-intranet pour une compagnie aérienne. Mais ne le dites pas trop fort : je suis à la recherche d'une nouvelle aventure.

Le mot de la fin
Si je fais les comptes, je peux dire que les bénéfices ont dépassé de loin l'investissement. Cette expérience a été la découverte d'un pays, d'une culture, la rencontre de beaucoup d'amis, une entreprise professionnelle formatrice et une aventure personnelle formidable. On découvre des peurs intérieures, mais aussi le courage de les surmonter.

Partager mon expérience est une chose, maintenant c'est à vous de vivre la vôtre ! Comme Morpheus dit à Neo dans Matrix :
" Unfortunately, no one can be told what the Matrix is. You have to see it for yourself ".


Ivan Ostrowicz Aufgang

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Patrice Uvietta

mise à jour le 27 mai 2014

Pour en savoir plus

Tous les détails
sur le site des
relations
internationales
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus