Aller au menu Aller au contenu
La généraliste du numérique
Informatique et Mathématiques appliquées
La généraliste du numérique

> L'école > Actualités

La science taille XX Elles

Publié le 22 novembre 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
du 20 novembre 2021 au 5 décembre 2021
Jardin de Ville

Vingt portraits grands formats de 21 femmes scientifiques grenobloises sont à découvrir au cœur du jardin de ville à partir du 20 novembre 2021 et jusqu’au 5 décembre 2021. Cette exposition portée par la communauté scientifique et académique grenobloise invite à la découverte de femmes avec des parcours scientifiques fascinants et variés. Claire Maiza, enseignante-chercheuse à l'Ensimag et au sein du laboratoire Vérimag et Céline Coutrix, ancienne élève de l'école sont ambassadrices et participent à cette exposition.

Science taille XX elles

Science taille XX elles

L’idée originale est de mettre en lumière des femmes scientifiques grâce au regard artistique du photographe Vincent Moncorgé et à des formats originaux implantés au cœur de la ville afin d’aller à la rencontre d’un très large public. Il s’agit d’attirer l’attention, de susciter la curiosité, de faire savoir que les femmes sont des actrices de la recherche et de faire connaître les métiers scientifiques.

Les 21 ambassadrices de cette exposition sont chercheuses, enseignantes-chercheuses, ingénieures ou techniciennes dans toutes les disciplines : physique, chimie, biologie, astrophysique, informatique, mathématiques, sciences juridiques, sociologie, paléoclimatologie. Elles ont été choisies pour leur implication dans leurs métiers et pour leur envie de faire partager leur passion.

Le concept « La Science taille XX elles » a été élaboré par le CNRS et l’association Femmes et Sciences.  Après une première exposition à Toulouse en 2018, puis à Lyon en 2019 et en Ile de France en 2020, le projet s’implante en 2021 à Grenoble. L’exposition est portée par le CNRS, l’Université Grenoble Alpes, Grenoble INP – UGA, Inria Grenoble Rhône-Alpes et l’association Parité Science.

Une déclinaison de cette exposition en plus petit format sera destinée à l’itinérance en milieu scolaire et dans d’autres lieux de médiation durant l’année 2022. Les ambassadrices grenobloises viendront ainsi à la rencontre des jeunes générations pour promouvoir les métiers scientifiques et témoigner de leurs réussites professionnelle et personnelle.


Zoom sur Claire Maiza, EC à l'Ensimag  et Céline Coutrix, ancienne élève Ensimag



Claire Maiza

Claire MAIZA, "Modéliser le temps pour plus de garantie"

Issue d’une famille installée dans la campagne aveyronnaise loin de toute université, Claire Maiza s’est découvert un attrait pour les mathématiques au lycée. A l’université, elle découvre l’informatique et l’aspect ludique de sa logique. Naturellement, elle poursuit dans cette voie sans trop savoir où cela la mènerait : licence, master, puis thèse à l'université de Toulouse. Elle part ensuite deux ans en Allemagne avant d'obtenir un poste à Grenoble.

Elle est aujourd’hui enseignante à Grenoble INP - Ensimag et chercheuse au laboratoire Verimag dans l’équipe "SharedResources" qu’elle copilote. « Mes recherches portent sur la vérification temporelle des systèmes critiques, explique la jeune informaticienne. À l'aide de modèles mathématiques, je vérifie que l’exécution des programmes dans les systèmes critiques, c’est-à-dire ceux où une erreur pourrait entraîner un danger pour l’homme (transport, énergie, médical,...), se déroulera correctement, et surtout, dans les temps impartis. »
Parallèlement, elle s’est engagée plusieurs années consécutives dans l’événement Filles et maths, pour « contrer l’image biaisée et très masculine des maths véhiculée par les séries et les medias. » Au travers de sa participation à la Science tailles XX elles cette année, elle espère avoir l'occasion de faire connaître son métier à tous ceux et celles qui grandissent dans un environnement éloigné du système universitaire. « Je suis ravie, aussi, de montrer que nos métiers sont totalement compatibles avec une vie de famille, et que le fait d’être une femme n’a jamais été un obstacle dans mon parcours universitaire et professionnel. »

Découvrez son profil complet


Céline Coutrix

Céline Coutrix, "Humains et robots : petits éléments, grandes possibilités"

Laura Pruszko et Céline Coutrix sont respectivement doctorante UGA et chargée de recherche CNRS au Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG - CNRS / Inria / UGA - Grenoble INP-UGA). Leurs recherches s’inscrivent dans le domaine de l’interaction humain - machine.

Découvrez le profil complet

 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 24 novembre 2021

Université Grenoble Alpes