Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
La planète vous appartient
Informatique et Mathématiques appliquées
La planète vous appartient

Double diplôme en venant à l'ENSIMAG

Mis à jour le 27 mai 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Maintenant je suis double diplômé, ce qui est très bien vu par les entreprises et surtout j'ai appris beaucoup de choses, et pas seulement dans le domaine académique. Quand tu pars, tu apprends à te débrouiller, à accepter des nouvelles choses même si au début elles sont inconnues, tu fais des amitiés partout.

Bon, avant tout je me présente. Je suis Kim Serradell, élève de la promo 2005. Je suis arrivé à l'ENSIMAG, après avoir commencé mes études à Barcelone. À travers le service des Relations Internationales de l'Imag, j'ai été invité à expliquer mon témoignage sur cette superbe expérience qui est de faire un Double Diplôme, pour essayer d'encourager d'autres étudiants à partir...

Avant
A Barcelone, j'ai fait toutes mes études dans le Lycée Français, j'ai eu mon Bac et j'ai du choisir partir en France ou rester à Barcelone. Mais je ne voulais pas encore partir, donc j'ai intégré la Facultat d'Informatica de Barcelona, pour étudier le diplôme d'Ingénieur. Pendant cinq ans tout c'est bien passé, je travaillais, j'étudiais mais je savais que je voulais partir à l'étranger. Mais je ne voulais pas partir seulement pour faire des matières, je voulais partir pour quelque chose de plus. Et on m'a parlé des Doubles Diplômes. Vu qu'il me restait une année à Barcelone, l'accord était de faire deux années à l'étranger, et avoir les deux diplômes. Chouette.
Ok, j'avais l'idée, mais où ???? J'ai regardé les Ecoles en Europe qui étaient dans le réseau Cluster : « Lausanne, non, trop cher ; à Londres, non, il pleut trop ; Irlande, pourquoi pas, le rugby, les pintes... Grenoble,  mmm, à coté des montagnes, le ski, près de Barcelone, on parle français, l'école a une bonne renommée... » Un mois après : « Mamaaaaaaaaaaaaaaan, je pars à Grenobleeeeeeeeeeeeeeeeeee !!! ».

La 1e annee
Je suis arrive en Septembre 2003. Les débuts, comme partout sont durs. Tu quittes tes amis, ta famille, l'école, pour un endroit inconnu, ou tu ne connais personne, avec une autre langue... Mais, tout de suite ces problèmes ont disparu.
L'intégration avec les gens de l'école a été géniale (merci a tous !!!) et j'ai réussi a faire un bon groupe d'amis d'Erasmus. C'est une des choses les plus enrichissantes : tu peux à devoir faire un TP avec un allemand, un italien, un français... Et cela, c'est parfois difficile, mais c'est très intéressant. On apprend d'autres façons de travailler, de voir les problèmes... Le seul aspect négatif, c'est que le double diplôme t'oblige parfois a repasser des matières que j'avais déjà fait à Barcelone, mais bon, on peut aussi dire qu'on les voit de façon différente...
L'année s'est vite écoulée entre l'école, les copains, le ski, les soirées... Et on était déjà presque à la fin de l'année !!! Il fallait chercher un stage !!! Comme il y avait longtemps que je n'étais pas rentré et mes proches me manquaient, je suis rentré chez moi pour faire mon stage dans un petit cabinet de conseil...

La 2e annee
Apres avoir eu mon année, je commençais la troisième et dernière ! J'ai pris la filière d'Image et Réalité Virtuelle, car c'est un monde qui m'avait toujours intéressé. On était une vingtaine dans la promo (donc on se connaissait tous) et les cours étaient beaucoup plus intéressants que l'année précédente. Sans doute la meilleure année. Tu fais ce qui vraiment te plait. En plus, j'avais déjà une année d'expérience en France, je connaissais encore plus de monde, donc tu marchait très bien. Mais tout de suite, il fallait commencer à chercher un stage pour le projet de fin d'études.
En cherchant sur Google, j'ai eu beaucoup de chance, je suis tombé sur une petite société de simulation à Paris. Donc début mars, je quittais Grenoble pour Paris. Et habitué à Grenoble qui est petite, Paris, c'est énorme. Mais ça m'a beaucoup plu. Il y a plein de choses a voir et a faire. J'ai connu d'autres gents et en cinq mois je revenais a l'IMAG pour passer ma soutenance. La soutenance c'est très bien passée et du coup, j'ai pu appeler a la maison pour dire : « Mamaaaaaaaaaaa, je suis ingénieur !!! ».

Maintenant
Et me voila maintenant en ayant fini mes études, vu que ça c'était bien passé en France pendant ces deux dernières années, je suis resté ici pour bosser. Maintenant, je travaille dans une société de services et pour l'instant je me sens très bien (sauf avec mon costard, mais ça ne le dites pas...).
Vous voyez que je suis très content de mon parcours. Maintenant je suis double diplômé, ce qui est très bien vu par les entreprises et surtout j'ai appris beaucoup de choses, et pas seulement dans le domaine académique.
Quand tu pars, tu apprends à te débrouiller, à accepter des nouvelles choses même si au début elles sont inconnues, tu fais des amitiés partout (très pratique pour des prochaines visites...). En bref, je vous conseille vivement de partir à l'étranger !

Kim SERRADELL MARONDA

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Patrice Uvietta

mise à jour le 27 mai 2014

Pour en savoir plus

Tous les détails
sur le site des
relations
internationales
Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus