Conférences et ateliers : Le numérique dans les limites planétaires, quelles nouvelles formations pour quels métiers d'avenir

L'Ensimag propose les 6 et 7 mars 2024 une conférence destinée aux collègues enseignants-chercheurs et chercheurs sur le thème de VerIT
    • au

Conférences et ateliers : Le numérique dans les limites planétaires, quelles nouvelles formations pour quels métiers d’avenir


APPEL À PARTICIPATION

Dans le cadre du projet VerITUGA Design Factory coordonne pour les partenaires un cycle de conférences multi-publics (collègues enseignants et enseignants-chercheurs, grand public, lycéens, étudiants, entreprises, etc.). Chaque conférence du cycle est destinée à un type de public plus particulièrement, tout en restant ouverte aux autres. Dans ce cadre l’Ensimag propose les 6 et 7 mars 2024 une conférence destinée aux collègues enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs.

L’objectif est de contribuer à la construction d’une communauté scientifique nationale sur la prise en compte des enjeux sociaux-environnementaux du numérique dans les formations de l’enseignement supérieur. Une journée sur ce thème organisée à Paris fin mai 2023 par le groupe “Politiques environnementales du numérique” du Centre Internet et Société (CNRS) a montré l’intérêt croissant des collègues pour ce sujet et leur volonté de construire un tel réseau.

La conférence se déroulera du 6 mars 13h au 7 mars 14h sur le campus de Grenoble. Elle est gratuite mais avec inscription obligatoire pour nous permettre de dimensionner les pauses.
 

Programme détaillé :

 


► Mercredi 6 mars après-midi : conférences - amphi de la MACI
13h - 14h : Introduction


- 13h : Accueil et café - Espace convivialité
- 13h45 - 14h : brève présentation du projet VerIT et introduction de la conférence

 

14h - 17h : conférences

La première étape de prise en compte des impacts environnementaux du numérique dans les formations consiste à s’intéresser aux évaluations rigoureuses de ces impacts. On peut réaliser des mesures de consommation électrique en phase d’usage, par exemple, mais on doit aller au-delà de ces constats pour prendre en compte plus largement le cycle de vie des équipements et prendre conscience de la matérialité du numérique dans toute son ampleur. Se pose alors la question des méthodes, normes, bases de données, etc., nécessaires à l’établissement de comparaisons et au partage des grands principes de ces évaluations d’impacts. Dans la première conférence du mercredi après-midi, Bastien Béchadergue rendra compte d’une enquête sur cette question de l’élaboration des connaissances.

Au-delà des évaluations d’impacts, les formations autour du numérique doivent se préparer à former à un nouveau numérique. Examiner la place du numérique dans les divers scénarios prospectifs (ADEME, RTE, CNIL, …) permet d’imaginer des futurs plus variés que la perspective d’une continuation des tendances actuelles. Dans la deuxième conférence Aurélie Bugeau nous parlera de la synthèse qu’elle a réalisée avec Anne-Laure Ligozat, portant sur 14 études (35 scénarios). Voir https://hal.science/hal-04362220v2

L’engouement pour l’innovation, les applications et les start up dans l’écosystème numérique tend à invisibiliser les infrastructures (data centers, réseaux de télécommunications terrestres et sous-marins) sans lesquelles les échanges d’information seraient impossibles. Or ces infrastructures sont aussi au coeur de nombreux rapports de force liés à des préoccupations environnementales, sanitaires, géopolitiques ou d’aménagement du territoire. Dans cette conférence, en revenant sur des cas français et internationaux, Clément Marquet donnera des clés de lecture des tensions qui traversent le développement infrastructurel. Il présentera quelques dispositifs pédagogiques (promenades urbaines, visites industrielles, cartographie des réseaux) permettant de ressaisir la dimension physique et territoriale du numérique ainsi que ses relations avec les choix de développement du secteur.

  • 14h-14h45 : Bastien Béchadergue, Université de Versailles Saint-Quentin, LISV : Enquête sur le processus sociotechnique européen de constitution de savoirs relatifs aux impacts environnementaux du numérique
  • 14h45-15h30 : Aurélie Bugeau, Université de Bordeaux, LaBRI et IUF : Place du numérique dans les scénarios prospectifs
  • 15h30-16h15 : Pause/discussions Espace convivialité
  • 16h15-17h : Clément Marquet, Centre de Sociologie de l’innovation, Ecole des Mines de Paris : Matérialité des infrastructures du numérique : enjeux politiques et environnementaux, outils pédagogiques
  • 17h-18h : Discussions
 


► Jeudi 7 mars matin, ateliers - salles de la MACI

  • 8h45 : Accueil Café Espace convivialité
  • 9h15-10h30 : Ateliers
  • 10h30-11h : Pause Espace convivialité
  • 11h-12h15 : Ateliers
  • 12h15-14h : Buffet/cocktail

Chaque atelier durera 1h15 :

1. Quel numérique en 2035 ? (prospective, scénarios, design fiction, ouvrir les imaginaires)
2. Attentes des étudiants, attentes des entreprises et du secteur public
3. Modes d'enseignement de savoirs non stabilisés, application aux impacts environnementaux du numérique
4. Projets structurants en informatique pour prendre conscience des limites sur les ressources

   
Nous contacter
Les inscriptions sont closes.