Aller au menu Aller au contenu
La généraliste du numérique
Informatique et Mathématiques appliquées
La généraliste du numérique

> L'école > Alumni > Témoignages diplômés Ensimag

Portrait Alumni, Nicolas BELLEVILLE

Publié le 5 juin 2023
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

Nous sommes ravis de présenter le quatrième épisode de notre #série mettant en avant d'anciens alumni de Grenoble INP - Ensimag ! Cette fois-ci, nous avons le plaisir de mettre en lumière Nicolas Belleville, ingénieur-chercheur au CEA.

Nicolas BELLEVILLE - Ingénieur-chercheur au CEA
année d'obtention du diplôme : 
2016
Filière suivie à l'Ensimag : Ingénierie des systèmes d'information.
Son Parcours : Doctorat au CEA Grenoble où il rédige une thèse surl'application automatisée de contre-mesures contre les attaques par canal auxiliaire. Il est maintenant en CDI au CEA.

Pourquoi avoir choisi l'Ensimag ?

En prépa, j'avais choisi l'option informatique. A l'époque en MP, il n'y avait pas d'enseignement d'informatique "par défaut", c'était donc une option à choisir au bout de 6 mois. Le volume horaire de cette option était assez faible, mais j'appréciais ce cours. D'autre part, j'aimais énormément les maths, depuis toujours. J'ai donc choisi de m'orienter vers l'Ensimag dans le but de continuer à explorer ces deux domaines.
 

Plutôt maths ou informatique ?

Les deux ! Actuellement, j'utilise régulièrement dans mon travail des connaissances en :

  • programmation C, assembleur ARM, C++, Git, systèmes embarqués, ...
  • mathématiques des corps finis, algèbre linéaire, théorie de l'information, probabilités et un peu de statistiques.
  • votre parcours à la suite de votre diplomation ?

Suite à mon diplôme obtenu en 2016, j'ai effectué un doctorat au CEA Grenoble, au sein de l'équipe dans laquelle j'avais effectué mon PFE.

Ma thèse a porté sur l'application automatisée de contre-mesures contre les attaques par canal auxiliaire.

Pour ce type d'attaque, l'attaquant exploite des mesures de la consommation énergétique ou des émissions électromagnétiques d'un processeur pour retrouver les données manipulées par celui-ci. Ces attaques sont particulièrement efficaces pour retrouver des clés de chiffrement.

J'en vulgarise le principe ici : https://www.youtube.com/watch?v=VHPqVm6zEzE

Suite à cette thèse, j'ai été embauché en CDI au CEA en 2019.

Je continue à travailler sur la protection contre ces attaques, par le biais de contre-mesures logicielles.

J'encadre dorénavant des stagiaires, CDDs, et doctorants autour du sujet de la protection contre ces attaques, n'hésitez pas à me contacter si le sujet vous intéresse !

Que retenez-vous de votre parcours académique à l'école ?

Je retiens avant tout une bonne ambiance, de l'entraide, et des cours variés, qui donnent une base de connaissances solide sur de multiples sujets.

Un souvenir ? Une anecdote ? Un cours qui vous a marqué ?

Lors du projet GL, j'avais assez peu mis les mains dans le compilateur puisque je m'étais occupé principalement de la librairie mathématique... Ironiquement, quelques années plus tard, j'ai commencé à modifier le code d'un compilateur (clang en l’occurrence) dans le cadre de mes recherches !

Un conseil à donner aux étudiants actuels ?

Je pense qu'on ne se rend compte qu'après les études du confort et de la chance d'avoir facilement des personnes à qui poser nos questions.

Alors, soyez curieux, et n'hésitez pas à poser des questions à vos professeurs.

D'autre part, si vous avez l'opportunité de partir à l'étranger, profitez aussi à fond de cette expérience. J'avais pu partir un semestre à DTU à Copenhague et j'en garde un très bon souvenir !

Enfin, je vous encourage à considérer l'option de faire une thèse après votre diplôme. C'est une expérience très enrichissante, même lorsqu'on souhaite aller dans l'industrie à terme.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 5 juin 2023

Université Grenoble Alpes